Construire son poulailler – l’emplacement et les équipements

Qu’on ait 2, 10 poules ou 500, l’emplacement du poulailler, son ambiance, les équipements ont une influence sur la ponte.

Voici quelques règles à respecter.

L’orientation

  • Au soleil, le matin : pour que les poules sortent facilement
  • A l’ombre l’après-midi : pour éviter d’être en plein cagnard l’été (l’hiver, ça n’a pas trop d’importance, de toute façon il y a peu de soleil)
  • Au soleil le soir : les poules adorent profiter des derniers rayons de soleil

Prévoyez une haie d’arbres qui permettra d’ombrager le poulailler l’été. L’idéal sont des arbres dont les feuilles tombent en hiver, comme ça le poulailler profitera de la chaleur les jours ensoleillés l’hiver et sera à l’ombre l’été.

Si votre poulailler le permet, déplacez-le à chaque saison pour l’orienter idéalement par rapport au soleil.

Pour résumer, l’emplacement du poulailler :

  • au soleil l’hiver
  • à l’ombre l’été

Dimensions minimum du poulailler

Selon les normes Bio : 6 poules / m² dans le poulailler et 4m²/poule en extérieur

Pour 10 poules, il faudra donc 2m²….
Pour 200 poules, 34m²….
Bien sûr, vous pouvez prévoir beaucoup plus ! Mais sachez que les poules dorment les unes contre les autres et qu’elles utilisent le poulailler surtout pour… dormir. Un petit poulailler (2m²) peut parfaitement contenir 10 poules.

Ouvertures – Trappes et fenêtres d’aération

Prévoir des trappes de sortie orientées du côté du soleil levant, ainsi les poules seront attirées par la lumière et sortiront plus facilement le matin.

Pourquoi les poules doivent aller dehors ?

Elles trouvent ainsi les compléments nécessaires à leur alimentation dans l’herbe : vers (protéines), cailloux (minéraux et digestion, indispensables dans le jabot), verdure (complément alimentaire), terre sèche pour s’épouiller, etc…

Prévoir aussi des fenêtres pour aérer.

Les fientes de poules s’accumulent dans le poulailler et il peut vite sentir l’ammoniac. Si, à hauteur d’homme, vous sentez l’ammoniac, alors à hauteur de poules, c’est pire ! Et c’est très mauvais pour le système respiratoire des poules (et le nôtre aussi d’ailleurs).

Eclairage dans le poulailler

Pour améliorer la ponte, il est possible (et autoriser en Bio) de prolonger la lumière du jour avec un éclairage artificiel. C’est particulièrement utile en hiver quand les jours sont courts.

La norme Bio autorise jusqu’à 16h de lumière d’affilée par jour ! C’est beaucoup ! Il ne reste que 8h de sommeil aux poules, c’est le minimum en été. L’hiver avec le froid, elles doivent avoir plus de 8h de sommeil d’affilée pour avoir assez d’énergie pour affronter une autre journée de froid ou… pour pondre des oeufs 😉 c’est une des raisons pour lesquelles les poules pondent moins l’hiver.

Respecter leur rythme naturel de sommeil et de ponte

16h d’affilée correspond à l’ensoleillement naturel en été, lorsque les journées sont les plus longues. Si vous conservez ce rythme toute l’année, les pauvres poules vont mourir d’épuisement avant d’avoir atteint l’année suivante !
Pour éviter d’épuiser vos poules avant l’âge, je vous conseille de ne pas aller au-delà de 10h de lumière max en hiver et un peu plus l’été pour coller au rythme naturel de la lumière du jour. Il faudra accepter une légère baisse de productivité en hiver si les poules sont âgées. Si elles sont jeunes, ça n’aura aucun impact.

Equipement dans le poulailler

Perchoirs à poules

Les normes Bio : perchoirs : 8cm/poule

ça fait une sacrée longueur de perchoirs si vous avez 200 poules !! Bon courage ! 🙂

Mangeoires à grains

En fonction de la taille de la mangeoire. Prévoyez la largeur pour une poule car elles doivent toutes pouvoir manger en même temps, soit environ 10cm/poule pour une race de petites pondeuses.

Abreuvoirs semi-automatiques

Elles doivent TOUJOURS avoir de l’eau. Prévoyez des systèmes simples pour vous et qui leur proposent suffisamment d’eau.

Plusieurs types :

  • les abreuvoirs avec réserve, à poser. Il faut les remplir manuellement. Attention, charrier de l’eau est une activité fatigante et régulière. Prévoyez une installation facile à remplir (tuyau d’arrosage à proximité).
  • les abreuvoirs automatiques. Reliés au circuit d’eau, vous éviterez de transporter l’eau. Il faudra juste surveiller le bon fonctionnement de l’installation.
  • les abreuvoirs automatiques à pipettes : l’idéal. C’est la solution que je recommande. Les poules ne peuvent pas salir l’eau et il n’y a pas de gaspillage.
  • les abreuvoirs automatiques suspendus en forme de cloche. Très pratique aussi, veillez à les suspendre assez haut pour éviter que les poules fassent leurs fientes dedans… eh oui… Et laissez de la place autour pour éviter qu’ils soient bousculés, sinon l’eau se renversera sur le sol et vous aurez de l’humidité dans le poulailler, ce qui entraîne maladies et parasites.

Pour en savoir plus sur les abreuvoirs, vous pouvez relire l’article que j’avais rédigé en cliquant ici.

Pondoirs ou nichoirs

Ce sont les nids où les poules vont s’installer pour pondre.

Normes Bio : 7 poules/nid ou 120cm²/poule

J’ai eu des nids communs et j’ai eu des pondoirs avec des nids individuels.
J’ai eu des pondoirs en bois et j’ai eu des pondoirs en acier galva.
Je vous conseille les pondoirs avec nids individuels en galva. Efficaces, les oeufs sont évacués automatiquement et protéger, ils sont confortables pour les poules et faciles nettoyer.

Pondoirs en acier galva

Nettoyage du poulailler

Dernière phase à prévoir avant l’installation de votre poulailler : comment nettoyer le poulailler ?

Si vous avez un grand poulailler

Essayez au maximum de mécaniser le nettoyage. J’entends par là d’utiliser une machine pour curer, un petit engin de levage style Bobcat pourrait faire l’affaire.

Vous pouvez aussi déplacer le poulailler et nettoyer avec le godet du tracteur.

Si vous avez un petit poulailler

Si le poulailler n’est pas accessible par une machine, prévoyez de le curer régulièrement pour éviter d’avoir trop de fientes à évacuer : c’est lourd, c’est épuisant et c’est une tâche ingrate.

L’idéal un poulailler déplaçable avec fond amovible. Les fientes restent sur place, vous pouvez y accéder facilement pour les ramasser.

Si vous avez un poulailler avec un tiroir, videz-le quotidiennement, s’il est trop rempli, vous aurez du mal à l’ouvrir et … galère…

Utilisation de la fiente de poule au potager

Petit conseil : si vous utilisez la fiente de poule en jardinage, pensez à la diluer avec du compost ou de la terre, car c’est très très riche en Azote et certaines plantes ne le supportent pas.

Voila, vous savez tout sur l’implantation d’un poulailler. Reste à définir la taille de votre bâtiment et le type de construction : en bois, en tôle, en parpaings ? Mobile ou fixe ? Neuf ou d’occasion ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter, je vous répondrai avec plaisir.