Pour le bien-être animal
Pour le bien-être animal

Quand les poules s’échappent

poneys poules nuit

Ce soir, je suis en retard. Encore.

18h, je rentre du boulot. Les enfants ont plein de questions, je range les courses en enlevant mes chaussures en même temps (ou l’inverse, je ne sais plus).

Il fait un froid de canard dans la maison. Je vais voir la chaudière. Elle est éteinte. Je trafiquote le programmateur pendant 30 min et je parviens à la relancer. Ouf !

Je crie aux enfants : « Je vais dehors ! » C’est le signal qui leur indique que je suis sortie pendant 30minutes pour m’occuper des poneys et fermer le poulailler.

Nathan décide de venir avec moi. On descend au sous-sol pour s’équiper : bottes, gants, vêtements chauds et crados qui ne craignent pas les salissures. Je prête ma lampe frontale à Nathan, je me débrouillerai avec mon mobile.

On sort, il pleut un peu (super…). On rentre les poneys et je vais vers mon poulailler-caravane…. et là : la porte de la caravane est fermée !!

Le drame !

Oui, c’est un drame. Car si la porte est fermée, ça veut dire que les poules n’ont pas pu rentrer à la tombée de la nuit ! Et donc, qu’elles sont sous la caravane ou ailleurs !!

J’éclaire sous la caravane et j’en aperçois une ! Mais où sont les 7 autres ?!

Un appel long et interrogateur typique (vous savez bien : celui qu’elles ont quand elles se demandent ce que c’est que ça) me fait lever la tête vers le mur derrière la caravane. Une poule est perchée en haut du mur ! Re-ouf ! T’as bien fait de manifester ta présence Cocotte, je t’aurai pas vu sinon.

Plus que 6.

Je re-vérifie sous la caravane et j’en découvre une autre ! Derrière l’autre roue de la caravane. Rebelote, je me remets à genoux dans l’herbe mouillée, (trop génial, j’adore !! 🙁 ) et j’attrape la poule.

Plus que 5.

Je me rends compte que si une poule était sur le mur, c’est qu’elles se sont échappées ! Argh !! Elles peuvent être n’importe où !!

Avec Nathan, on fait 3 fois le tour du jardin, on vérifie le haut du mur sur toute sa longueur, on regarde derrière le mur (on ne sait jamais), on fait les recoins.

Nathan abandonne et rentre. Même le chien ne trouve rien.

Je décide de remettre du foin aux poneys (oui ils sont dans le même enclos que les poules, enfin l’enclos des poules et dans l’enclos des poneys en fait.) et en allant sous l’abri à foin, je trouve une poule cachée dans un coin !!

Plus que 4 !

Je refais le tour du jardin, je ne m’avoue pas vaincue. Je regarde même dans les arbres, troènes, lilas, sureaux…. mais rien.

Et puis tout à coup, dans le faisceau de ma frontale, je vois le chien en arrêt au pied d’un bâtiment. Je vais voir et là : mes 4 poules entassées les unes contre les autres !!! Gros OUF !!!

Tout le monde est rentré dans la caravane, à l’abri pour la nuit.

Avec le chien et les poneys, et la maison à proximité, je ne crains pas trop les prédateurs pour mes poulettes, mais ça m’ennuyait quand même beaucoup de les savoir dehors toute la nuit.

Je rentre très très soulagée et contente de les avoir retrouvée.

Il fait toujours aussi froid, la chaudière est à nouveau arrêtée…. La soirée s’annonce bien.

poulailler caravane